Signification rose blanche

La rose blanche : signification, symbole et histoire

de lecture - mots

« Mignonne, allons voir si la rose
Qui ce matin avait déclose… »

Le poète Ronsard n’était pas le premier à chanter sa beauté ! Cultivée pour ses couleurs variées et son parfum unique, admirée et célébrée depuis l’Antiquité par les arts et la littérature, la rose porte admirablement son surnom de « reine des fleurs ». Certes Ronsard (dont une rose porte le nom, en souvenir de ce poème) vantait au XVIe siècle les charmes de la rose rouge, symbole d’amour et de passion, en hommage à sa bien-aimée. Mais si celle-ci trône aujourd’hui en tête des marchés aux fleurs et dans le cœur des Français, sa consœur blanche n’a pourtant rien à lui envier. Car sous son élégante parure immaculée se cache une signification différente mais tout aussi riche de symboles que les autres variétés colorées de cette fleur. Son histoire fascinante qui remonte à l'Antiquité et sa place incontestable dans les nombreuses compositions florales offertes aujourd'hui en de nombreuses occasions font de cette fleur un élément de choix et un symbole marquant qui fait toujours son effet !

Que signifie la rose blanche, que représente le geste d’offrir une rose blanche ou un bouquet entier de roses blanches ? Moins réputée que sa rivale rouge, sa signification et sa symbolique restent encore pour beaucoup assez peu connues. A toutes les questions que vous vous posez peut-être au moment de faire le choix de votre offrande, Rose en Beauté, spécialiste de la vente de roses éternelles, vous apporte les réponses ici !

L’histoire symbolique passionnée et passionnante de la rose blanche, entre légendes antiques et romantiques

Remontons aux origines de l'Histoire pour retracer le parcours de naissance de cette fleur et penchons-nous sur ce qu'en disaient les Anciens. Les mythes antiques, chez les Perses comme les Grecs, s’accordent pour donner à la rose couleur blanche le statut de « mère » de toutes les roses.

La rose blanche dans les sources anciennes

La mythologie perse relate que la rose blanche, que ce peuple estimait être "la reine des fleurs", était si séduisante par son allure élégante et son parfum suave qu’elle causât la perte d’un rossignol. Poussé par son ardeur passionnée pour la fleur, le bel oiseau s’empala sur ses épines, la tâchant de son sang. Ainsi serait née la rose rouge, entre amour et douleur.

On retrouve une histoire similaire chez les Grecs anciens. Selon Bion de Smyrne, poète bucolique du IIIe siècle avant J.-C. qui écrivit un chant funèbre sur le bel Adonis, l’amant d'Aphrodite, déesse de l'Amour et de la Beauté, celle-ci se serait précipitée au chevet du jeune homme, mortellement blessé par un sanglier, et se serait griffée dans sa course aux épines d'un rosier blanc. Les fleurs prirent aussitôt la couleur de son sang et se teintèrent de rouge.

D’autres auteurs en donnent une version non moins romantique dans laquelle c’est Cupidon cette fois, fils d’Aphrodite, qui, en faisant tomber par accident du vin sur une rose blanche, la colorât en rouge, en faisant dès lors la fleur de l’amour.

Plus près de nous - et moins tragique ! -, une scène d’Alice au Pays des Merveilles rappelle quelque peu cette légende. Les valets de la Reine de Cœur aurait eu la tête coupée s’ils n’avaient peint les rosiers blancs plantés par erreur dans sa couleur préférée : le rouge !
La rose rouge ne serait donc pas le symbole qu’elle est aujourd’hui sans la fameuse rose blanche.

Rose éternelle sous cloche

Une rose à dimension spirituelle

Par la suite, à l’ère chrétienne, la rose blanche acquit ses lettres de noblesse en devenant le symbole incontestable de la Vierge Marie. A l’image de cette fleur aux pétales immaculés, elle incarne alors pour les chrétiens virginité, pureté et douceur.

Dès lors, il est amusant d’observer que quelques siècles plus tard, c’est l’inverse des légendes antiques qui se produit dans les récits populaires. En Gascogne, la rose blanche serait ainsi la conséquence d’une « déformation chromatique » de la rose rouge.
Une légende relate en effet que la Vierge cultivait dans son jardin un pied de roses rouges. Or il survint un jour où elle n’eût plus assez d'eau pour arroser ses roses. Ses voisins, généreux, lui en apportèrent pour l’aider. Malheureusement, son époux Joseph, qui était alors malade, but de cette eau. Les roses qui autrefois étaient éclatantes se mirent à dépérir soudainement. Devant la grande tristesse de l'enfant Jésus, Marie fit goutter du lait sur les roses flétries qui se ranimèrent aussitôt. Et depuis, elles devinrent toutes blanches.

De blanche à rouge, ou l’inverse, la rose a donc toujours fait chavirer les cœurs… Mais pas toujours de la manière que l’on croie ! C’est sans doute la raison pour laquelle elle a aussi fait l’objet de choix symboliques particuliers et assez surprenants à certains moments de l’Histoire.

rose blanche

Avec une rose blanche, faites l’amour, pas la guerre !

Au fil du temps, la symbolique de la rose blanche a évolué, tout en continuant à tenir une place importante dans la plupart des civilisations. Très recherchée un temps pour son utilisation dans la médecine traditionnelle et plus tard pour sa valeur marchande, servant même de monnaie d’échange au XVIIe siècle, elle a aussi pris un tournant historique assez inattendu.
En effet, son éclat n’ayant d’égal que sa dangerosité, elle a acquis une réputation de « beauté fatale » qui lui valut d’être portée, à certaines époques, au rang d’insigne de pouvoir ou de rébellion.

L'attribut des divinités et royautés

« L’Aurore aux doigts de rose »… Pour qui a lu Homère, cette formulation récurrente, dans l’Iliade ou l’Odyssée, est très familière. La rose renvoie ici à la divinité de la lumière du soleil levant, qui éclaire le monde par ses doux rayons. Ovide également, dans ses Métamorphoses, associe la fleur délicate à la déesse Aurore « au charmant visage de rose ». Lumière, grâce, élégance lui sont attribuées. Est-ce la raison pour laquelle de nombreuses monarchies en ont fait leur symbole ? En Angleterre notamment, elle jalonne l’Histoire de son empreinte si particulière et de sa signification parfois bipolaire.

La rose blanche, une fleur mutine ?

Depuis la nuit des temps, la rose, par son parfum envoûtant et ses teintes délicates ou vives, a un caractère enchanteur. Mais la rose blanche, symbole d’innocence, serait-elle finalement plus espiègle que sa sœur écarlate ? Des épisodes historiques nous le disent et illustrent sa signification.

  • La Guerre des Deux-Roses ou la guerre du trône

De 1455 à 1485, deux groupes de la noblesse s’affrontent pour le trône d’Angleterre. C'est la Guerre des Deux-Roses, qui opposent d'un côté les Lancastre dont l’emblème est la rose couleur rouge, de l’autre les York qui portent fièrement des étendards où flotte une rose blanche. La revoici, cette fleur pourtant si raffinée, brandie sur les champs de bataille. Insigne de force ou d’éclat ? Éclat du pouvoir ou de la vérité ? Un équilibre fait des deux si l’on en croit l’Histoire puisqu’à l’issue de cette guerre civile aura lieu l’avènement d’Henri Tudor, apparenté aux deux familles et prenant alors pour bannière une rose rouge et blanche, symbole de leur fusion.

Guerre et paix sont ici sœurs de cœur à travers cette intrigante fleur.

  • La Rose Blanche ou la lutte pour la paix

Rose Blanche est aussi le nom porté par un groupe de résistants pacifistes formé lors de la Seconde Guerre mondiale. Pendant plus d’un an, de 1942 à 1943, ce réseau d’étudiants munichois, témoins de scènes d’horreurs sur le front, avait décidé d’œuvrer contre le régime nazi en distribuant des tracts. Par cette campagne, ils appelaient les Allemands à une résistance politique active mais non-violente. Par leur courage inébranlable, ils ont considérablement influencé la jeunesse allemande. En leur hommage, on peut aujourd’hui traverser le Pont de la Rose Blanche qui relie le Conseil de l’Europe à la Cour Européenne des Droits de l’Homme à Strasbourg.
Fleur tout aussi fragile et délicate que résistante et redoutable par ses épines, la rose blanche ne pouvait que convenir pour exprimer leurs intentions et sentiments si honorables…

Séduit par son histoire étonnante et sa beauté polaire, vous souhaitez offrir une ou plusieurs roses blanches ? Voire un bouquet de roses blanches ? Sachez qu’une multitude de variétés existe aujourd’hui sur le marché, mais toutes ont la même symbolique. Pour être sûr de ne pas faire d’erreurs dans votre intention, découvrez enfin la signification de la rose blanche.

symbole rose blanche

Quelle signification dissimulent ces pétales immaculés ?

N’en déplaise aux quelques contrevenants de l’Histoire, qu’elle soit d’un blanc pur, plutôt crème ou légèrement teinté de reflets colorés, la rose blanche renvoie nécessairement aux vertus attribuées à sa couleur. Dans le langage des couleurs, indissociable de celui des fleurs, le blanc évoque l’innocence, la pureté, la virginité, la sincérité, la tendresse et la douceur.

La rose blanche pour un attachement pur et éternel

Si le langage des fleurs n’a réellement été inventé qu’à l’époque victorienne, la tradition populaire est beaucoup plus ancienne. Comme nous l’avons vu dans les nombreuses légendes associées à cette fleur, la signification de la rose blanche et son importance dans les usages culturels et sociaux – qui malgré leur ancienneté, on encore bien court aujourd’hui – veulent qu’elle soit principalement associée à l’amour. Mais pas n’importe lequel ! A la différence de sa sœur à la robe de velours pourpre ou de rose délicat, la rose blanche symbole d’un amour pur et innocent peut aussi illustrer une amitié sincère. Souvent associée également à la bonté, la générosité et la franchise, elle exprime donc la fidélité et la durabilité de sentiments affectueux.

Toutefois, si vous souhaitez vraiment séduire l’élue de votre cœur avec un bouquet de roses blanches réussi et lui montrer la profondeur de votre amour, ajoutez-y une touche de couleur avec des roses rouges. Cela atténuera la pureté symbolique de la rose blanche en renforçant le caractère passionné de votre relation, notamment si elle n’en est plus à ses débuts ! En effet, offrir une ou plusieurs roses blanches convient surtout en début de relation, pour exprimer l’envie de poursuivre avec la personne aimée. Mais n’hésitez pas à être plus audacieux ensuite !

A qui offrir une rose blanche, jalon d’un chemin de vie ?

Début d’une relation ou nouveau départ – lors d’une union par exemple – la « rosa alba » convient de ce fait aussi lors des mariages, car elle est le symbole de cette nouvelle vie. Elle trouvera alors sa place aussi bien en décoration qu’en présent de la part de ceux qui souhaitent féliciter les jeunes mariés.
Accueillir un nouvel être ou dire adieu à une âme, cela est également une forme de nouvel envol. Aussi un bouquet de roses blanches est-il tout à fait approprié comme cadeau à une jeune mère ou comme offrande sur la tombe d’un être cher.

Enfin, vous ne savez comment vous excusez auprès d’une personne chère, telle une amie ? Offrez-lui une rose blanche ! Symbole de loyauté et de paix, elle remplacera tous vos discours. Il s’agit également d’une attention particulièrement appréciée pour un anniversaire.

La rose blanche et sa signification n’ont désormais plus de secrets pour vous ! Et pourquoi pas, au lieu d’une fleur fraîche qui, malgré son attrait, perdra vite de son éclat, opter pour une rose éternelle ? Vous trouverez certainement la perle rare parmi la sélection de roses proposée sur notre site. Nous sommes persuadés qu’une rose éternelle blanche, haut symbole de pureté et de fidélité par sa pérennité tant symbolique que physique, sera grandement appréciée pour sa beauté. Mais cette rose sera aussi le symbole d’un sentiment tendre et sincère qui durera toujours ! Offrez une rose éternelle sous cloche blanche ou en bouquet, et soyez assuré d’exprimer vos sentiments de la plus belle des manières.


Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.